« Et je t’aime pour toutes tes éclaboussures » avec Emma Bigé et Defne Erdur 🗓 🗺

Le stage sera bilingue anglais – français. The workshop will be bilingual english-french (english description below).

« Et je t’aime pour toutes tes éclaboussures » 

Contact Improvisation pour mammifères terrestres. Liredanser Non-noyées

Du jeudi 18 au dimanche 21 avril

Sois présente, ralentis, respire, refuse, pratique, sois féroce, honore tes frontières, pratique, écoute, collabore, sois vulnérable, repose-toi, plonge en profondeur, respecte tes cheveux, apprends de tes conflits, repose-toi, prends soin de ta chance, pratique, repose-toi, mets fin au capitalisme, pratique, repose-toi, abandonne-toi…

La liste qui précède est recomposée à partir des chapitres de Non-noyées. Leçons féministes Noires apprises auprès des mammifères marines de la poétesse Alexis Pauline Gumbs : des mots, récités et réarrangés, pour être revisités comme autant de partitions de mouvement. La puissance transformatrice des voix queers féministes Noires et les leçons subversives des vies mammifères marines : voilà nos guides pour devenir les mammifères terrestres que nous sommes.

Nous nous inviterons au calme et à l’attention, à entrer en contact – physiquement, mentalement, émotionnellement, politiquement – avec notre relation au toucher dans nos danses et dans nos vies.

Et toi ? Est-ce que ces questions te touchent ? Par exemple : Pourrions-nous étudier avec patience les oui, les non, et tout ce qu’il y a entre eux ? Ou encore : Pourrions-nous enquêter sur les manières dont nos réponses changent, dont nous ne sommes pas toujours capables de choisir, dont nous sommes confuses, dont nous nous entraînons à nous lire les unes les autres ?

On dit que les dauphins d’eau douce ne sautent pas autant que les dauphins des océans. En raison du tumulte des eaux boueuses, elles ne peuvent se fier à leurs yeux. Leurs yeux rétrécissent. L’écholocation devient cruciale. Leur écoute se charge de nuance. Elles deviennent expertes des formes et, devenant longilignes, elles se donnent la forme des fleuves.

Dans un monde plein de troubles, pourrions-nous développer les langages, physiques et verbaux, pour exprimer nos choix toujours changeants ? La question est comme toujours : comment avancer avec l’attention la plus exquise ? Et : sommes-nous prêtes à échouer et à réparer ?

Oui. À la création d’espaces qui donnent de la puissance. Sérieusement joyeux. Joyeusement sérieux.

Defne Erdur

Defne Erdur est formée à la danse contemporaine, à la sociologie, à la thérapie expressive par les arts, à la méditation (World Peace Initiative) et à la psychologie somatique du trauma (Somatic Experiencing, Integral Somatic Psychology, Full Embodiment, TRE, Deep Tissue Release et Trigger Point Massage Therapy). /*/ Elle travaille activement à une compréhension du corps comme totalité biopsychosociale. Investie dans la construction d’environnements sécures, inclusifs et collaboratifs, elle donne, un peu partout dans le monde, des ateliers (Hunting Gathering Cultivating, Every Body Knows, Contact Improvisation) et des résidences (MA: Pregnant Nothingness, Moving Library, Into the Light). /*/ Ces deux dernières décennies, elle a collaboré avec de nombreuses populations (des bougeureuses professionnelles et amatrices, des thérapeutes, des femmes, des personnes queers, des enfants et des adolescenz migranz). /*/ En 2016, elle a soutenu une thèse sur le Contact Improvisation en Turquie : L’éducation en danse, sur la ligne entre art et vie : contributions de la technique, de la méthodologie et de la pédagogie du Contact Improvisation au développement physique, artistique et psychosocial de danseureuses amateurices. /*/ Ces dernières années, elle a donné l’essentiel de son énergie à la coordination de forces d’intervention dédiées à la prévention et à la guérison des traumas (SE Turkey Covid-19 Support for Health Practitioners, SE Ukraine Task Force, World Human Relief-SE Turkey Earthquake Solidarity). /*/ Aujourd’hui, elle se remet d’un burnout : elle retrouve ses ressources et se reconstruit une maison. Elle se sent appelée par des pratiques de mouvement conscientes des dynamiques traumatiques et des pratiques de repos. Elle croit à la joie. www.defneerdur.com

Emma Bigé

Emma Bigé étudie, écrit, traduit et improvise avec des danses contemporaines expérimentales et des philosophies transféministes. /*/ Elle a utilisé son doctorat en philosophie (Le partage du mouvement, ENS, 2017) comme une excuse pour créer deux expositions-en-danse, l’une sur le Contact Improvisation (Musée le danse, 2018) et l’autre sur l’œuvre de l’improvisateur nord-américain Steve Paxton (Culturgest, 2019). /*/ Après avoir co-dirigé deux anthologies sur l’improvisation (Steve Paxton : Drafting Interior Techniques, 2019 et La perspective de la pomme, 2021) et fait paraître un premier livre, Mouvementements. Écopolitiques de la danse (2023), elle travaille en ce moment à l’intersection des in/humanités environnementales et des études queers. /*/ Occupée à la traduction d’auteurices transpédégouines (Jack Halberstam, Sara Ahmed, Alexis Pauline Gumbs ou Eva Hayward) et membre de la collective de rédaction de la revue Multitudes, elle enseigne l’épistémologie dans des écoles d’art et dans des centres chorégraphiques. /*/ Étudiante dédiée des pratiques improvisées en danse (Contact Improvisation, Tuning Scores, Underscore, Composição em tempo real), elle a notamment cofondé [L’oeil et la main], une association dédiée à la promotion des pratiques d’improvisation et de leurs intra-actions avec les savoirs somatiques et universitaires, ainsi que la wrongcontact.zone, une archive dédiée à la célébration des lignées militantes dans l’histoire du Contact Improvisation. /*/ Le reste du temps, elle vit au bord d’une forêt dans le Périgord, où dès qu’elle peut, elle roule par terre. cargocollective.com/sharingmovement

Infos pratiques

  • Horaires : 10h – 13h puis 14h30-17h30
  • Lieu : MJC Allobroges (1 rue Hauquelin, Grenoble)
  • Tarif : 230 euros
  • Tu peux nous contacter si les tarifs sont un frein à ta participation
  • Tu peux nous contacter si tu as des besoins spécifiques
  • Hébergement & covoiturage : nous ne garantissons pas de place d’hébergement. Nous mettons en relation les participant-e-s du stage et laissons faire l’autogestion.

« And I love you for all your splashing » — Contact Improvisation for Terrestrial Mammals. Readancing Undrowned

Be present, slow down, breathe, refuse, practice, be fierce, honor your boundaries, practice, listen, collaborate, be vulnerable, rest, dive deep, respect your hair, learn from conflict, rest, take care of your blessings, practice, rest, end capitalism, practice, rest, surrender… 

Above are most of the section titles of Alexis Pauline Gumbs’ astonishing book Undrowned. Black Feminist Lessons from Marine Mammals, recited and rearranged here to be revisited as the movement chapters we wish to co-create with you this week… Transformative power of spoken and unspoken voices; subversive lessons from marine mammals’ stories accompanied by terrestrial mammals touch practices and movement scores will be at our guidance. 

We will be inviting our(non)selves to find calm and focus, and delicately touch—physically, mentally, emotionally, politically—upon our relation to touch in our dancing and in our lives.

Are you willing to move with us inquiring into some of these questions?
For instance: Can we seriously study the sliding scale between a « yes » and a « no »? Or: Can we inquire how we know when our answers change, when we are able to answer, when we are confused, when we are able to read others? 

They say river dolphins don’t leap as much as dolphins in the ocean. Because of turbid flows of rushing water, they do not trust their eyes. Their eyes grow small. Echolocation becomes crucial. Their listening becomes more nuanced. They become experts of shape, and shape themselves to become narrow, reaching forward like the river. 

In a world in constant turmoil, could we develop the physical and verbal language to express our ever-changing choices? The question is as always: how to proceed with exquisite care? And: Are we ready to fail and repair? All for co-creating a brave safe space in and around our dance floors! Seriously joyful, joyfully serious…

Defne Erdur

Defne Erdur is trained in Contemporary Dance (PhD), Sociology (BA,MA), Intermodal Expressive Arts Therapy and Creativity, Meditation (World Peace Initiative), and Trauma Healing (Somatic Experiencing, Integral Somatic Psychology, Full Embodiment, TRE, Deep Tissue Release and Trigger Point Massage Therapy). /*/ She has been actively practicing and researching towards a deeper understanding of the body as a bio-psycho-social whole. Invested in building safe, inclusive, and collaborative creative environments she offers workshops (Hunting Gathering Cultivating, Every Body Knows, Consent Improvisation) and holds residencies (MA-Pregnant Nothingness, Moving Library, Into the Light) around the world. /*/ In two decades she has worked and collaborated with many different populations (professional and amateur movers, therapists, women, LGBTQIA+ people, and migrant children and youth). /*/ In 2016, she completed her PhD thesis on Contact Improvisation in Turkey (Dance Education on the Transitive Line Between Life and Art : Contributions of the Technique, Methodology and Pedagogy of Contact Improvisation to the Physical, Artistic and Psycho-social Development of Amateur Dancers). /*/ In the last years, she prioritized founding and coordinating humanitarian task forces for trauma prevention and healing (SE Turkey Covid-19 Support for Health Practitioners, SE Ukraine Task Force, World Human Relief-SE Turkey Earthquake Solidarity). /*/ Today she is recovering from burnout, reconnecting to her own resources and building her home. She moves for sharing trauma informed movement practices and resting practices. She believes in joy.  www.defneerdur.com

Emma Bigé

Emma Bigé digs, writes, translates, curates, and improvises with contemporary experimental dances and transfeminist philosophies. She used her PhD in philosophy (Sharing movement, ENS, 2017) as an excuse to curate two dance exhibitions on the histories of Contact Improvisation (Musée de la danse, Rennes, 2018) and on the life & works of dance improviser Steve Paxton (Culturgest, Lisboa, 2019). After having co-edited two anthologies on improvisation (Steve Paxton: Drafting Interior Techniques, 2019; La perspective de la pomme. Histoires, politiques et pratiques du Contact Improvisation, 2021), and published her first monograph, Mouvementements. Écopolitiques de la danse (La Découverte, 2023), she is currently working with ecological studies, translating queer theorists and writers such as Jack Halberstam, Sara Ahmed, Alexis Pauline Gumbs, Eva Hayward, and preparing two books on ecosex theory and transecofeminism. /*/ A dedicated student of improvisational practices, she co-founded L’oeil et la main, a collective aimed at promoting dance, somatic and academic practices around Contact Improvisation, and the W-Archive Contact Improvisation, a website dedicated to the collection and celebration of wayward activist trends within the herstories of CI. /*/ She lives at the edge of a forest in the Périgord vert, and, in the look out for ways of living otherwise, she rolls on the ground. cargocollective.com/sharingmovement

You can register here

de à
Planifié ical Google outlook Calendrier Saison 2023-2024 Stages
Grenoble, 1 rue Hauquelin (MJC Allobroges) Carte