Confin-Jam #5 : “Inviter le dehors, à l’écoute des paysages sonores” 🗓

Confin-Jam #5, le dimanche 26 avril 2020 à 18h30 c’est ICI !

Envie de nouveaux paysages ?
Très bien, invitez-les dans votre salon !

Pour cela, vous aurez besoin de 3 gouttes de souvenirs, 7 feuilles de douceur, 4 graines d’imagination, 2 épines de sensations, et un essaim de sons.

L’écoute nous guidera cette semaine vers de nouvelles contrées, pour la plupart inexplorées. Par l’ouïe, nous nous échapperons de nos habitudes, nous voyagerons dans cet espace si malléable qu’est le nôtre.
Ecoutez, ça commence..

18h30 : Les portes de la jam s’ouvrent le temps d’un coucou sur le tchat, aux sons des oiseaux –> c’est ICI !

18h45 : C’est parti pour une heure de diffusion avec nos 2 animateurs Aline Fayard et Alain Lafuente en direct de Radio 1001 !
Nous voyagerons sur le texte-témoignage de Mathias Forge autour de la question :  “qu’est-ce que je fabrique quand j’écoute?”, ferons une pause curieuse guidée par Sandra Wieser autour d’un warm-up “petite danse” enrichie de la partition de Le Quan Ninh : “L’écoute de l’écoute” et nous envolerons aux rythmes de “paysages d’ici et d’ailleurs”, montage sonore conçue par Aline en lien avec Alain.

19h45 : c’est le moment de redescendre… ou pas ! Pour ceux qui souhaitent poursuivre, Aline nous propose un détour avec ses musiques “boom”.

Faites passer l’info, l’espace est infini pour cette jam !
L’équipe de la Confin-Jam – Aline, Jean-David, Marie, Thomas –

Au fait, qui sont tous ces gens ?

Mathias Forge
Né à Roanne(42) en 1984. Il a su esquiver jusqu’ici la question en affirmant : « Je suis musicien. ». Aujourd’hui, il est obligé d’avouer que ce n’est qu”une partie de l’intrigue. Il parvient même à s’en réjouir. Être musicien semble déjà complexe, être Mathias Forge l’est d’autant plus…
Une attention particulière à l’écoute, la présence et au contexte.
Un certain plaisir à créer par imprégnation, dans une relative urgence.
Une tendre obsession à suivre des lignes : de bus, de train, GR, rivière….
Une fâcheuse tendance à inventer des zones de frottement, 
il aime spécialement la chose « entre » et le trouble qu’elle génère.
Il utilise le trombone et le magnétophone K7 Phillips D6350.
Il essaye de comprendre son corps et d’en explorer les potentiels.
Il écrit, joue et danse pour le dehors avec la cie Jeanne Simone et la cie 1watt.
Il poursuit l’enquête de l’écoute, tâtonnant, alerte et fragile.
Parfois, il effleure la musique expérimentale, la performance, le spectacle.
Des fois les choses se rassemblent, se croisent et font des nœuds…
Il continue de lire des livres afin de prendre soin de sa propre confusion.
Il a la profonde et intime conviction que tout cela ne sert à rien,
néanmoins cela semble être une nécessité quelque peu inexplicable.

Sandra Wieser :
Sandra Wieser est née à Genève. En 2005, elle part étudier à Berlin à la Haute École d’Art de Weissensee. Parallèlement à ses études, où elle a pu enrichir ses recherches dans le dessin, l’installation et le texte, Sandra va développer un intérêt vif pour la danse et l’improvisation. Ainsi elle va suivre de nombreux stages et formations dans ces domaines en Europe et aux USA.
En 2012, Sandra a reçu une bourse de l’Union Européenne afin de réaliser The Living Library an sein de l’association Ponderosa Movement & Discovery, centre artistique de renommée internationale non loin de Berlin.
Entre 2009 et 2015 elle a activement fait partie de la communauté de danse berlinoise. Elle a collaboré sur différents projets avec notamment Mor Demer, Signe Holtsmark, Stephanie Maher, Joseph Janeti, Ivo Dimchev et Meltem Nil. Selon le contexte, la demande et les investigations du jour, son travail se déplace facilement de la performance au dessin, du collage à la vidéo, du texte à l’image, du français à l’allemand, à l’anglais.
En 2016, Sandra quitte Berlin avec l’envie de revenir dans la région de Genève pour enseigner et continuer à développer son travail. C’est finalement à Grenoble qu’elle s’installera en automne 2017.

Aline Fayard et Alain Lafuente font tous les deux partie des 1001 spirales. Elle est danseuse et performeuse au sein de la compagnie Strates. Il est musicien, percussionniste et improvisateur.

Planifié Calendrier Confin-Jam Saison 2019-2020