« Jeter nos corps dans la bataille » avec Nicolas Hubert le 23 avril 2017

hubert_atelierraphaelle-mozziNous explorerons plusieurs modes d’entrée en contact, plusieurs énergies spécifiques : de l’approche douce de nos kinesphères qui précède le contact, jusqu’à l’énergie haute et ludique d’un contact presque martial… Sans oublier la palette de tonus qu’il existe entre les deux.

Inscription en cliquant sur ce lien.
 

hubert_biojohanna-lemarchandInitialement formé aux arts plastiques, Nicolas Hubert est alors également percussionniste dans un groupe de rock, où il est remarqué sur scène par la chorégraphe Marie Lenfant, qui l’intègre dans sa compagnie, et avec qui il travaillera six années de 1996 à 2002, se formant à la danse contemporaine, classique, contact-improvisation, composition instantanée, arts martiaux (aïkido, capoeira)… auprès de nombreux autres enseignants.

Il danse ensuite dans plusieurs compagnies en France et à l’étranger : Hervé Robbe/CCN du Havre, Cie Michèle Noiret & Les percussions de Strasbourg, Cie Linga à Lausanne, Cie Pascoli, Cie Vilcanota, Cie des corps parlants…), et participe aux performances d’improvisation du projet Container, au sein de l’ASBL Transition (Patricia Kuypers & Franck Beaubois. Il crée la Compagnie épiderme en 2002, qui porte des pièces mettant en relation une écriture chorégraphique avec un univers scénographique spécifique, et où se joue une mise en relation directe de la danse avec la musique, par des créations originales jouées par les musiciens sur scène.